06/12/2023 17 articles lesakerfrancophone.fr  7 min #238654

La guerre en Ukraine est terminée


Par  Moon of Alabama - Le 5 décembre 2023

Le Washington Post a publié un long article en deux parties sur la "contre-offensive" ratée en Ukraine. Il blâme autant les Américains et les Britanniques qui ont planifié tout ce gâchis que les Ukrainiens qui l'ont exécuté.

Les points essentiels de la première partie :

 Mauvais calculs et divisions ont marqué la planification de l'offensive par les États-Unis et l'Ukraine ( archivé)

Les éléments clés qui ont façonné la contre-offensive et le résultat initial sont les suivants :

  • Les officiers militaires ukrainiens, américains et britanniques ont organisé huit grands jeux de guerre théoriques pour élaborer un plan de campagne. Mais Washington a mal évalué la mesure dans laquelle les forces ukrainiennes pouvaient être transformées en une force de combat de type occidental en un court laps de temps - en particulier sans donner à Kiev la puissance aérienne qui fait partie intégrante des armées modernes.
  • Les responsables américains et ukrainiens ont parfois été en profond désaccord sur la stratégie, la tactique et le calendrier. Le Pentagone souhaitait que l'assaut commence à la mi-avril pour empêcher la Russie de continuer à renforcer ses lignes. Les Ukrainiens ont hésité, insistant sur le fait qu'ils n'étaient pas prêts sans armes et entraînement supplémentaires.
  • Les responsables militaires américains étaient convaincus qu'une attaque frontale mécanisée contre les lignes russes était possible avec les troupes et les armes dont disposait l'Ukraine. Les simulations ont conclu que les forces de Kiev, dans le meilleur des cas, pourraient atteindre la mer d'Azov et couper les troupes russes dans le sud en 60 à 90 jours.
  • Les États-Unis préconisaient un assaut ciblé le long de cet axe méridional, mais les dirigeants ukrainiens estimaient que leurs forces devaient attaquer en trois points distincts le long du front de 1000 km, au sud vers Melitopol et Berdyansk sur la mer d'Azov et à l'est vers la ville assiégée de Bakhmut.
  • Les services de renseignement américains étaient plus pessimistes que l'armée américaine, estimant que l'offensive n'avait qu'une chance sur deux de réussir, compte tenu des défenses solides et multicouches que la Russie avait mises en place au cours de l'hiver et du printemps.
  • Beaucoup en Ukraine et en Occident ont sous-estimé la capacité de la Russie à rebondir après des désastres sur le champ de bataille et à exploiter ses forces permanentes : la main-d'œuvre, les mines et la volonté de sacrifier des vies à une échelle que peu d'autres pays peuvent tolérer.
  • À l'approche du lancement prévu de l'offensive, les responsables militaires ukrainiens craignaient de subir des pertes catastrophiques, tandis que les responsables américains estimaient que le bilan serait finalement plus lourd en l'absence d'un assaut décisif.

Et dans la deuxième partie :

 En Ukraine, une guerre de gains progressifs alors que la contre-offensive s'enlise ( archivé)

Les principales conclusions des reportages sur la campagne sont les suivantes :

  • 70% des troupes, dans l'une des brigades menant la contre-offensive et équipées des armes occidentales les plus récentes, sont entrées dans la bataille sans aucune expérience du combat.
  • Les revers de l'Ukraine sur le champ de bataille ont provoqué des dissensions avec les États-Unis sur la meilleure façon de percer les profondes défenses russes.
  • Au début de la campagne, le commandant des forces américaines en Europe n'a pas pu entrer en contact avec le commandant en chef de l'Ukraine pendant des semaines, en raison des tensions liées à la remise en question par les Américains des décisions prises sur le champ de bataille.
  • Chaque camp reprochait à l'autre de commettre des erreurs ou des fautes d'appréciation. Les responsables militaires américains ont conclu que l'Ukraine n'avait pas respecté les tactiques militaires de base, notamment l'utilisation de la reconnaissance au sol pour comprendre la densité des champs de mines. Les responsables ukrainiens ont déclaré que les Américains ne semblaient pas comprendre comment les drones d'attaque et d'autres technologies avaient transformé le champ de bataille.
  • Au total, l'Ukraine n'a repris qu'environ 320 km2 de territoire, au prix de milliers de morts et de blessés et de milliards d'euros d'aide militaire occidentale pour la seule année 2023.

Tous ces éléments ont joué un rôle.

Mon point de vue :

  • L'Ukraine et ses partisans ont systématiquement sous-estimé les capacités russes. (Et c'est toujours le cas.)
  • La reconnaissance par satellite a montré que les préparatifs de défense russes étaient du même ordre que ceux de la bataille de Koursk. Là, la Wehrmacht allemande, après des préparatifs beaucoup trop longs, n'a pas réussi à briser les lignes russes. La leçon non apprise de 1943 : Lorsque vous voyez des lignes de défense comme celles-ci, essayez autre chose.
  • Les simulations de batailles et les jeux de guerre sur table disposent d'un "facteur moral" pour chaque camp. En fixant le facteur de votre camp à 10 et celui de l'ennemi à 0, comme l'ont fait les États-Unis et le Royaume-Uni, vous gagnerez à tous les coups, mais cela n'a rien à voir avec la réalité.
  • Le soutien aérien n'aurait pas été utile. Les défenses aériennes russes sont trop puissantes pour les contrer.
  • La décision d'utiliser des brigades "de débutants" à peine entraînés et sans aucune expérience du combat a été une grave erreur.
  • Ne pas utiliser de grenades fumigènes et, en général, de moyens de tromperie, n'était pas du tout raisonnable.
  • Faire combattre la moitié des nouvelles troupes, la partie la plus expérimentée, dans la bataille déjà perdue de Zelenski pour Bakhmut, a été une erreur politique majeure.

Tous ces éléments ont fait en sorte que la soi-disant "contre-offensive" n'a jamais eu l'occasion de décoller. Les querelles actuelles ne sont qu'une tentative de rejeter la responsabilité de l'échec sur l'autre côté de la table.

Le général ukrainien Zaluzny a tiré les leçons de la bataille. Il avance désormais des chiffres réalistes pour faire comprendre aux États-Unis à quel point leurs chances de gagner sont faibles :

 Le commandant en chef Zaluzhnyi a demandé au chef du Pentagone 17 millions de cartouches.

Lors d'une visite à Kiev, le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, a été informé que l'Ukraine avait besoin de 17 millions de munitions et que 350 à 400 milliards de dollars de moyens et de personnel seraient nécessaires pour libérer le pays.

...

Citation d'un haut responsable des forces de défense : "On a dit à Austin qu'il fallait 17 millions de munitions. Il a été stupéfait, pour ne pas dire plus, car il est impossible de réunir autant de munitions dans le monde entier".

L'armée ukrainienne ne dispose pas des dix mille lanceurs nécessaires pour tirer 17 millions de cartouches. Elle n'a pas non plus les hommes pour alimenter ces armes imaginaires.

Zaluzhny pense manifestement que la guerre est perdue et terminée. Et qu'il est temps de faire de la politique pour la paix :

En outre, selon une source, Austin a également déclaré que Zaluzhnyi s'était plaint en privé à des généraux américains de l'ingérence du bureau du président [...] : "Austin nous a dit en privé que Zaluzhnyi se plaignait toujours à ses généraux du bureau du président et de l'obstruction qu'il lui faisait subir. Il est évident que le président a également eu vent de ces conversations. Et cela n'est pas propice à la confiance".

Toutefois, le cabinet du président est enclin à croire que le renvoi de Zaluzhnyi faciliterait sa carrière politique.

Il est grand temps pour l'administration Biden de mettre un point final à cette affaire. Faire comme d'habitude : déclarer la victoire, partir et oublier.

Gilbert Doctorow réfléchit aux moyens d'y parvenir :

 Seymour Hersh, Anatol Lieven et le stratagème désespéré de Washington pour mettre fin aux hostilités en Ukraine tout en déclarant la "victoire"

Tout ce qui se passera par la suite restera dans les notes de bas de page.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par Hervé, pour le Saker Francophone

 lesakerfrancophone.fr

 Commenter
Articles enfants plus récents en premier
22/12/2023 mondialisation.ca  14 min #239670

La guerre en Ukraine est terminée

Comment ça ? L'Ukraine ne gagne pas la guerre ?

Par Patrick Lawrence

"La Russie de Poutine se rapproche d'une victoire dévastatrice. Les fondations de l'Europe vacillent".

Tel est le titre d'un article paru le 9 décembre dans The Telegraph, le plus à droite des grands quotidiens londoniens. Le sous-titre développe le thème en des termes encore plus graves : "La contre-offensive de Kiev s'est soldée par un échec. C'est peut-être la crise Suez de l'OTAN".

22/12/2023 strategic-culture.su  8 min 🇬🇧 #239649

La guerre en Ukraine est terminée

Time to Admit Us. and Nato Bit off More Than They can Chew in Ukraine Proxy War

While thousands of Ukrainians die on the battlefield as the war with Russia continues, it does not appear that Washington or London are willing to admit defeat, writes Oscar van Heerden. 

Contact us: infostrategic-culture.su

How many Ukrainians must die before the US and its Western allies grow a conscience?

It's wrong what they are doing to the Ukrainian people, and all this under the guise that the protracted war with Russia is what the Ukrainians want.

22/12/2023 reseauinternational.net  14 min #239643

La guerre en Ukraine est terminée

L'Otan est un gâchis et les Russes sont en train de gagner

Pour que vous passiez un joyeux noël avant d'être totalement pris - du moins je l'espère pour vous - dans les plaisirs des fêtes familiales, cadeaux, champagne, ripailles, et douceurs des affections, voici un bilan de l'état réel de l'OTAN qui contribuera à votre joie et décuplera votre ardeur à vous engager en faveur de la paix et d'une autre distribution du budget de la nation, dans le cadre des futures élections européennes...

21/12/2023 lesakerfrancophone.fr  5 min #239570

La guerre en Ukraine est terminée

Ukraine 2023

Par Moon of Alabama - Le 20 décembre 2023

Hier, Zelenski a tenu son discours de fin d'année :

... ce à quoi Olga Bazove twitter.com :

Certes, la différence sur la carte n'est pas très grande :

1er janvier 2023

20 décembre 2023

Toutefois, la mission confiée aux troupes russes n'était pas de gagner du terrain, mais de démilitariser et de dénazifier l'Ukraine.

2 articles 20/12/2023 francesoir.fr  6 min #239543

La guerre en Ukraine est terminée

Ukraine : la préparation de la capitulation (Partie 1)

Oleg Nesterenko pour France-Soir

Uncle Joe : "Mon petit Volodymyr, vous m'en voyez désolé, mais la situation a changé..."

Dimitar Dilkoff / AFP

TRIBUNE - Depuis le début du désastre de la contre-offensive ukrainienne face aux troupes russes, suivi de la compréhension par les partenaires occidentaux de la faillite de leur projet sur le territoire de l'Ukraine, le pouvoir à Kiev s'est retrouvé devant une réalité effroyable : le refus de la continuation des investissements venus des sources qui lui ont assuré auparavant d'être impérissables - le début de la fin du règne de Zelensky et de son entourage.

20/12/2023 mondialisation.ca  4 min #239533

La guerre en Ukraine est terminée

Les médias occidentaux annoncent la défaite de l'Ukraine

Par Pierre Duval

CNN ou le magazine Time annoncent la défaite de l'Ukraine. Dans les lignes de ces deux médias, il est aisé de comprendre que les États-Unis ont tout simplement sacrifié des soldats ukrainiens, mais aussi les économies des peuples des pays européens, pour un combat perdu d'avance.

L'armée russe domine le terrain du conflit. «Le lent oui de l'administration Biden a condamné l'Ukraine», annonce Time.

19/12/2023 reseauinternational.net  5 min #239432

La guerre en Ukraine est terminée

La Chine continue à être pessimiste sur le sort de Zelensky

Ce qui se passe avec Zelensky est l'illustration de ce que les «héros» du «monde libre», cette escroquerie qui depuis des décennies ne cesse de vendre des criminels, des tortionnaires à la plus ignoble des propagandes, celle qui ne peut plus avoir d'autres sujets que le lynchage, la haine, et la manière dont la vedette d'hier devient l'objet de dérision. Zelensky éprouve de plus grandes difficultés à faire pression sur l'aide lors de sa troisième visite à Washington.

19/12/2023 lesakerfrancophone.fr  8 min #239424

La guerre en Ukraine est terminée

La défaite totale de l'Ukraine est en vue

Par Moon of Alabama - Le 18 décembre 2023

Gideon Rachman, chroniqueur écrivant régulièrement pour le Financial Times, énonce l'évidence :

L'Ukraine et ses soutiens ont besoin d'un chemin crédible vers la victoire (archivé) - Financial Times

Rachman ne cite aucun des accords que la Russie aurait rompus. Parle-t-il des accords de Minsk que l'Ukraine a refusé de respecter ? Ou du traité d'amitié russo-ukrainien que l'Ukraine a refusé de renouveler en 2019 ?

16/12/2023 lesakerfrancophone.fr  9 min #239271

La guerre en Ukraine est terminée

Accepter la défaite en Ukraine

Par Moon of Alabama - Le 14 décembre 2023

Début novembre, The Economist a publié une interview et plusieurs articles du commandant en chef de l'armée ukrainienne, le général Zaluzny. Comme je l'avais résumé :

Enfin, un écrivain occidental a pris conscience de ces faits. Lee Hockstader, chroniqueur du Washington Post pour les affaires européennes, opine :

Hockstader déplore le manque de soutien des États-Unis et de l'Europe aux nouvelles exigences de l'Ukraine.

16/12/2023 strategic-culture.su  7 min 🇬🇧 #239265

La guerre en Ukraine est terminée

Zelensky's Global Begging Tour Is an Obscene Fiasco

The spectacle of Zelensky touring the world scrounging for more money is as shameful as it is sordid. 

Contact us: infostrategic-culture.su

The United States' proxy war in Ukraine against Russia has cost the lives of up to 400,000 Ukrainian soldiers. In the last six months alone, it is estimated that over 120,000 Ukrainian troops have been killed in a failed counteroffensive.

14/12/2023 strategic-culture.su  9 min 🇬🇧 #239183

La guerre en Ukraine est terminée

Is This the End for Zelenskyy?

The Ukrainian president is facing calls for regime change

By Thomas FAZI

Contact us: infostrategic-culture.su

Since Russia's invasion of Ukraine, the Western public has been sold the story of a Ukrainian front united in its unwavering commitment to a total military victory over Russia. Over the past few weeks, however, this narrative has started to crumble.

Despite the failure of Ukraine's Nato-backed counteroffensive, which is now universally accepted, Zelenskyy continues to stick to the maximalist victory-at-all-costs narrative - that Ukraine must go on fighting until it retakes every inch of lost territory, including Crimea, and that Putin should not be negotiated with.

13/12/2023 reseauinternational.net  4 min #239096

La guerre en Ukraine est terminée

La panique monte à bord du bateau otanesque

par Mikhail Gamandiy-Egorov

Le bloc occidental devient de plus en plus inquiet quant à ses intérêts dans son conflit par procuration en Ukraine, et évidemment plus globalement parlant à l'échelle planétaire. Après avoir maintes fois promis de faire subir la défaite stratégique à la Russie, les régimes de l'Occident se rendent compte que c'est précisément l'inverse qui se produit.

07/12/2023 lesakerfrancophone.fr  16 min #238726

La guerre en Ukraine est terminée

Le financement de l'Ukraine s'effondre à nouveau alors que Zelensky est de plus en plus découragé

Par Simplicius - Le 6 décembre 2023 - Son Blog

La nouvelle la plus importante du jour est que Zelensky était censé s'adresser au Congrès dans une réunion classifiée, ce soir, mais elle a été, pour une raison quelconque, annulée à la dernière minute. L'une des explications possibles est que les Républicains ont snobé les propositions de Biden et des Démocrates pour débloquer le financement ukrainien, car les Républicains ne veulent tout simplement pas abandonner leurs exigences de sécurisation de la frontière en échange.

5 articles 07/12/2023 lesakerfrancophone.fr  6 min #238697

La guerre en Ukraine est terminée

Les États-Unis suspendent leur aide pour pousser l'Ukraine à négocier avec la Russie

Par Moon of Alabama - Le 6 décembre 2023

Hier, à 9h46 heure locale, Strana publiait (traduction automatique) :

Douze heures plus tard, à 21 h 43, heure locale, cet article paraissait :

En effet, il s'est passé quelque chose à la dernière minute :

Il aurait été facile pour les Démocrates de consacrer quelques milliards à la sécurité aux frontières. Mais Joe Biden veut mettre fin à la guerre en Ukraine.