Les États-Unis suspendent leur aide pour pousser l'Ukraine à négocier avec la Russie

Les États-Unis n'arrivent pas à s'entendre sur l'aide à Kiev

par Alexandre Lemoine

Volodymyr Zelensky a annulé son discours au Sénat des États-Unis littéralement une minute avant la connexion vidéo prévue. Les sénateurs ont interprété cela comme une protestation du président ukrainien, mécontent des retards dans la décision sur une nouvelle tranche pour Kiev.

La presse américaine écrit que la division entre les démocrates et les républicains joue en faveur de Moscou. En raison du retard de l'aide militaire des États-Unis, Kiev pourrait perdre la guerre, a déclaré le bureau du président ukrainien.

C'est le sénateur Chuck Schumer qui avait invité Zelensky à s'exprimer devant la chambre haute du Congrès. Mais après l'échec de la session en ligne, le leader de la majorité démocratique a dû se justifier pour le président de l'Ukraine. «Quelque chose s'est produit à la dernière minute», a déclaré Schumer. Selon Bloomberg, le discours de Zelensky a  été annulé sur fond de négociations au point mort pour allouer de nouveaux fonds d'aide au pays. Schumer avait justement invité le dirigeant ukrainien pour résoudre la situation. Il devait expliquer aux sénateurs ce qui était en jeu. Si l'Amérique ne fournit pas d'argent, Kiev perdra la guerre contre la Russie, a déclaré le démocrate, selon les propos directs de Zelensky.

Andrij Ermak, chef du bureau du président ukrainien, a  dit la même chose en s'exprimant à l'Institut des États-Unis pour la paix à Washington : «Cela rendra impossible la poursuite des efforts pour libérer les territoires ukrainiens et créera un grand risque de perdre cette guerre». Reuters  rappelle que les républicains et les démocrates discutent depuis plusieurs semaines de la demande d'octobre de Joe Biden au Congrès d'approuver 106 milliards de dollars pour une série de tâches. Le paquet concernant le dossier ukrainien comprend l'aide à Israël, à Taïwan, ainsi que le financement du service frontalier aux frontières des États-Unis et du Mexique. Sans l'approbation de ce financement, les fonds de soutien à l'Ukraine des États-Unis s'épuiseront dans quelques semaines.

Joe Biden a  qualifié l'incoordination de l'aide à Kiev de folie absolue, rapporte The New York Times. De plus, cela va à l'encontre des intérêts de l'Amérique. La secrétaire au Trésor a également fait pression sur les membres du Congrès. Janet Yellen a déclaré avoir négocié avec certains congressistes et leur avoir expliqué que sans financement, les États-Unis devraient assumer la responsabilité de la défaite de l'Ukraine.

Mais le président de la Chambre des représentants, le républicain Mike Johnson, a déclaré de manière ultimative : il n'y aura pas d'argent supplémentaire pour l'Ukraine, à moins d'effectuer d'abord des réformes approfondies du système d'immigration des États-Unis. Fox News  note que les États-Unis ont déjà investi plus de 100 milliards de dollars dans le soutien militaire de l'Ukraine. Mais les républicains se demandent de plus en plus pourquoi cet argent n'est pas dépensé aux États-Unis.

source :  Observateur Continental

 reseauinternational.net

 Commenter