06/12/2023 francesoir.fr  2 min #238692

« C'est un moment où on a révélé une grande générosité. Tout le monde veut aider ». Entretien avec Anastasia Rubio

Laurence Beneux, France-Soir

DR

DEBRIEFING - "Elle ne savait pas que c'était impossible, alors elle l'a fait."

Cette phrase empruntée à Mark Twain définit parfaitement Anastasia Rubio. À 28 ans, cette jeune femme a reçu la médaille d'argent du Grand prix humanitaire de France en 2022 et le prix de l'Institut Saint-Martin en 2023, pour l'œuvre réalisée à travers l'association Linkaid dont elle est la fondatrice. Anastasia Rubio combat la détresse et la misère dès qu'elle les croise et, pour ce faire, déplace des montagnes. En France, elle combat la précarité, en Colombie, le manque d'accès aux soins et à l'instruction, dans le monde, le trafic humain des plus vulnérables et notamment des enfants. Pour parvenir à ses fins, elle frappe à toutes les portes, va partout, ose tout et convainc. Elle collabore activement avec la fondation américaine Sentinel, association qui présente de grandes similarités avec celle fondée par Tim Ballard, que le film Sound of freedom a rendu célèbre.

Nièce d'Ingrid Betancourt, Anastasia Rubio pense avoir puisé sa force et son audace d'entreprendre dans son histoire familiale.

Elle pose sur le monde un regard d'un optimisme indéfectible, porteur d'un immense espoir. Elle est convaincue de la générosité de la plupart des gens. "Tout le monde veut aider", affirme-t-elle. Et elle nous explique comment tout le monde le peut.

(Découvrir  Linkaid et Sentinel Foundation)

 Ouvrir l'iframe

 francesoir.fr

 Commenter