Justice

8 articles17 jours30902023Tout
22/06/2024  6 min #251011

Auto-défense de Juan Branco

Par Juan Branco

Le pouvoir, par l'intermédiaire de son serviteur Stéphane Noël, Président du Tribunal Judiciaire, souhaite, en urgence, me faire radier du Barreau de Paris.

Le Président du Tribunal Judiciaire de Paris est la pièce maîtresse du pouvoir sur l'appareil judiciaire.

Il est notamment celui qui, personnellement ou par délégation, décide de la distribution des juges d'instructions sur les affaires pénales, s'assurant qu'elles soient flêchées de façon convenable, atterrissant sur le bureau d'un ancien procureur récemment nommé, un juge d'instruction incompétent, ou au contraire, sur un esprit radical et acharné, selon l'intérêt

22/06/2024 investigaction.net  28 min #251003

Viol à caractère antisémite : le crime enflamme la campagne des législatives

Réponse collective à une infamie. Sur l'accusation d'antisémitisme portée contre Lfi

Collectif

AFP

D'accord ou non avec LFI, nous voulons montrer que l'accusation d'antisémitisme est une infamie politique: panique devant le Front populaire, diffamation contre une organisation combative, criminalisation du soutien au peuple palestinien. La lutte contre l'antisémitisme en sort affaiblie. À l'écoute des personnes qui ont pu être parfois heurtées, toute la gauche doit renforcer cette lutte commune.

21/06/2024 francais.rt.com  3 min #250951

Rumeurs sur Brigitte Macron : deux femmes jugées en diffamation à Paris

© Bertrand GUAY Source: AFP

Brigitte Macron, l'épouse du président lors des funérailles de Françoise Hardy, le 20 juin 2024.

«Mon grand regret, c'est justement que ça n'ait pas été repris et investigué par les médias mainstream.» Le 19 juin, devant le juge de la 17e chambre du tribunal de Paris, spécialisée notamment dans les délits relatifs à la liberté d'expression, celle qui se fait appeler Amandine Roy sur les réseaux sociaux a assuré sa défense sans la seconde accusée : Natacha Rey, malade, ne s'est pas présentée à l'audience.

21/06/2024 francais.rt.com  3 min #250942

Le «piège mortel» de Melilla : des Ong tiennent l'Espagne et le Maroc pour responsables du drame

© OSCAR DEL POZO Source: AFP

Une photo prise du côté espagnol montre la frontière séparant le Maroc de l'enclave espagnole de Melilla, près du point de passage connu sous le nom de «Barrio Chino», désormais fermé, le 24 février 2024 (photo d'illustration).

La barrière frontalière séparant la ville de Nador au nord-est du Maroc et l'enclave espagnole de Melilla est connue pour être un point de passage pour les migrants illégaux africains vers l'Europe.

21/06/2024 reseauinternational.net  4 min #250912

Médecin allemand condamné à plus de 2 ans de prison pour avoir accordé des exemptions pour les masques et les vaccins contre le Covid

par Pierre-Alain Depauw

Le Dr Bianca Witzschel, 67 ans, a été condamnée à deux ans et huit mois de prison, à une interdiction d'exercer la médecine pendant trois ans et à une amende de 47 000 € pour avoir rédigé des exemptions aux obligations en matière d'injections et de masques anti-Covid en Allemagne.

Le Dr Bianca Witzschel était accusé d'avoir délivré de «faux» certificats dispensant les patients de porter des masques ou de recevoir le vaccin expérimental contre le COVID dans 1003 cas à travers l'Allemagne entre 2021 et 2022.

18/06/2024 francesoir.fr  4 min #250731

Au procès Karachi en appel, volte-face et clémence réclamée par l'accusation

AFP

Au procès Karachi en appel, volte-face et clémence réclamée par l'accusation

Des rétrocommissions illégales, oui... mais pas pour financer la campagne d'Edouard Balladur. Au procès en appel du volet financier de l'affaire Karachi, l'accusation a fait volte-face par rapport à la première instance et requis des peines largement plus faibles.

Dans cette affaire tentaculaire vieille de trente ans, six hommes sont rejugés depuis le 3 juin, soupçonnés d'avoir participé à un système de commissions occultes en marge de gros contrats d'armement signés en 1994 avec l'Arabie Saoudite et le Pakistan.

17/06/2024 francesoir.fr  3 min #250682

Relaxe du Pr Perronne dans ce qui s'apparente à une tentative d'instrumentalisation du tribunal par la Pr Karine Lacombe

Xavier Azalbert, pour France-Soir

Me Thomas Benages, avocat du Pr Perronne.

Le 5 avril 2024 se tenait à la 17e chambre du Tribunal Judiciaire de Paris un procès sous haute tension. En effet, Karine Lacombe, professeur de médecine, reprochait à Pierre Barnerias, au Professeur Perronne et au médecin Martine Wonner d'avoir attenté à son honneur et à sa considération dans le cadre du documentaire Hold-up.

17/06/2024 francesoir.fr  5 min #250681

Petit rappel Constitutionnel aux électeurs pour faire face aux turbulences électorales annoncées

Alice d'Astrée, France-Soir

Petit rappel Constitutionnel aux électeurs pour faire face aux turbulences électorales annoncées

TRIBUNE - L'article 3 alinéa 1ᵉʳ de la Constitution du 4 octobre 1958 affirme que : « La Souveraineté Nationale appartient au Peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum. » La rédaction spécieuse de cette disposition invite l'électeur à la réflexion.